Loge Ibn Arabi (La Réunion)




Grande Maîtrise de l'Océan Indien
( La Réunion, Mayotte, Madagascar, Ile Maurice.)


Grand Maître Régional le TIF Maître Bruno RAFFI 

Communiqué du 
Grand Orient Arabe Œcuménique     

  

 
 Au nom et sous les auspices du Grand Architecte de l’Univers,
 
 
le Grand Maître Mondial du Grand Orient Arabe Œcuménique (G.O.A.O.) 
Jean-Marc Aractingi, président du Collège des Grands Officiers du Rite Œcuménique, annonce que le Très Illustre Frère 

Me Bruno RAFFI (avocat, ancien de l'IHEDN et du CEDS; 32°, 7° RO) 

a été nommé à la charge de Grand Maître du 

Grand Orient Arabe Œcuménique pour l'Océan Indien

( La Ré
union,Madagascar..)

Nous lui souhaitons pleine réussite

 
*******************************************************************

Maître Bruno Raffi


Maître Bruno RAFFI, Avocat inscrit au barreau de Saint Pierre.

Après avoir exercé au sein du Barreau de Nice, sa ville natale, Maître RAFFI est inscrit au Barreau de Saint Pierre de la Réunion depuis 2005 ; 

Il est le correspondant pour la Zone Océan Indien francophone local du centre contre les manipulations mentales (CCMM) , association dont il a été président au niveau national de 2000 à 2002.

Titulaire d'un DESS Police, Sécurité et Droits Fondamentaux de la Personne Humaine, ainsi que d'un DEA Information Statégique et Critique, il plaide devant toutes les Juridictions Réunionnaises, aussi bien qu’à Mayotte ou Madagascar, avec une prédilection pour le Droit Pénal.

Il est membre du Conseil de l'ordre des Avocats du Barreau de SAINT PIERRE DE LA REUNION depuis 2013.



-------------------------------------------------------------------------

Loge Ibn Arabi



Prochainement à l'Orient de Saint Pierre ( La Réunion ) allumage des feux de la Respectable Loge de Recherche " Ibn ARABI " du Grand Orient Arabe Œcuménique ( GOAO ) en présence du Grand Maître Mondial le T:.S:.F:. Jean-Marc ARACTINGI et du Grand Maître  pour l'Afrique , l'Océan Indien et l'Asie (Chine, Japon..) le T:.I:.F:. Bruno RAFFI et de plusieurs hauts dignitaires d'Obédiences amies.

Ibn ARABI

Ibn Arabi a vécu de 1165 à 1245. Sa vie est partagée en deux : 40 ans en Andalousie et dans le Magheb, 40 ans en Orient. Né à Murcie, son tombeau est à Damas. Abdelkader suivit ses pas jusqu’à mourir dans la modeste maison où il vécut. Né dans une famille noble, il abandonne les biens matériels pour entrer dans la voie avant 20 ans.
Dès lors, sa vie est faite de visions, de voyages auprès de maîtres spirituels, de rédaction de plus de 400 ouvrages.
Dans un monde qui se défait, Reconquista et déclin des Almohades, à l’Ouest, croisades et invasions mongoles à l’Orient, il fut comme un exilé distancié de la fureur du monde apparent et attaché à percer les derniers secrets métaphysiques.
Sur le plan philosophique, Ibn Arabi est un continent. Il est en apparence à l’opposé d’ibnRushd qu’il rencontre à 18 ans. Il représente le pôle de la tradition mystique, initiatique, et métaphysique.
Son passage d’Occident en Orient est physique mais aussi symbolique. Comme Athènes et Jérusalem, l’Orient et l’Occident sont deux pôles contradictoires d’une réalité essentielle : raison et mystique, soufisme et ésotérisme shiite, monde arabe et monde irano-turc.
La pensée d’Ibn Arabi est ardue. Elle témoigne d’une expérience des limites où nous devons accepter l’existence effective de visions, de dialogues avec des prophètes et des défunts, de montée au ciel auprès du trône de Dieu et des saints, de télétransportation. Ibn Arabi se situe dans la tradition des saints et prophètes. 
De cette expérience, il tire une philosophie de l’être qui dans son essence tutoie les systèmes métaphysiques les plus exigeants.
Ainsi sa théorie de l’Unicité de l’être distingue l’être inconditionné et inconnaissable et sa traduction sous forme de croyance accessible. Ce monothéisme transcendantal exclut toute possibilité d’intolérance. Il imagine un désir de Dieu d’être connu, aimé, qui le conduit à créer le Monde et l’Homme. De dédoublement est une suite de théophanies : dans le monde, se reflète l’être comme dans un miroir. Cette dualité est et n’est pas. Elle est, car la créature n’est pas le créateur, elle n’est pas, car en elle, l’être se réfracte.

Théophanie de l’être, l’Anthropos Divin est l’Adam Kadmon, le saint-Esprit, l’archange Gabriel de nos traditions. C’est le Logos, qui fait la loi et ordonne le Monde. Le Logos n’est pas l’être mais son émanation. Derrière la loi, se tient donc un être inconnaissable. Kant ne dit pas autre chose ni Heidegger.
Selon Ibn Arabi, la Réalité métaphysique de Mohamed le prophète est le sens caché et continu des traditions prophétiques légiférâtes. Adam, Noé, Moïse, Abraham, Jésus et Mohammed ne sont qu’un seul et même être métaphysique, forme accessible aux hommes de l’Anthropos. Selon Ibn Arabi, Mohamed est le Sceau de la prophétie légiférante, la sharia, lui-même est le Sceau de la réalité mohammadienne, le sens ésotérique du Coran et des prophètes, et Jésus est le sceau de la walaya, la sainteté. Ibn Arabi accorde donc une place particulière à Jésus alors même que les croisades font rage. Le devoir de l’homme est donc de chercher en lui, en abandonnant l’Ego par l’humilité, le « Seigneur qui est en lui », la forme singulière de l’Anthropos dont son cœur est le miroir.

Ainsi pour Ibn Arabi, entre les mondes de l’intelligible pur, le monde des idées de Platon et le monde sensible, se tient un troisième monde, le « mundus imaginalis », monde perdu par la rationalité moderne où se tiennent « vraiment » les outils de la médiation entre intelligible et sensible : anges, prophètes, rites initiatiques, Tradition. Cette réalité virtuelle, cette imagination créatrice est un monde créateur de sens, le Parole. L’initiation permet d’ouvrir la porte de ce monde caché à ceux qui sont trompés par les apparences ou les ergotages de la raison pure.

Par cette prodigieuse architecture, Ibn Arabi se tient aux côtés des grands maîtres qui se tiennent à l’écart des religions sociales. Il ouvre la voie d’un dialogue entre traditions pour approfondir la Tradition convergente des traditions.

Cette œuvre est difficile mais avec du travail, chacun peut en tirer profit.

source:RL Averroes,O:.de Roubaix (GLDF)
http://averroes-roubaix.org/
******************************************
 

*******************************************
Le message du Grand Maître du  
 pour l'Océan Indien


 

Le besoin de paix et de stabilité est de plus en plus revendiqué par un nombre croissant de peuples, toutefois il existe encore (au sens figuré et très concrètement) trop de barrières entre les hommes et les femmes de toutes conditions désireuses de s’affranchir des limites étroites de tout ce qui ne provient pas du domaine spirituel, de toutes ces fausses circonstances souvent fabriquées par la peur et l’ignorance et qui empêchent de surmonter l’obstacle des différences.
Nos racines sont au ciel et pourtant comme le sentait déjà NEWTON, les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts….y compris dans les démarches initiatiques.
En lien avec son Grand Maître Mondial, le Très Illustre Frère Jean-Marc Aractingi, il est désormais possible pour toute personne ( homme ou femme ) de toutes confessions , sans exclusive absolue, qui est attirée par les richesses léguées à l’humanité tant par l’Orient que par l’Occident de trouver au sein du Grand Orient Arabe Œcuménique un asile de prédilection pour devenir de parfaits ouvriers du rapprochement entre l’imaginaire et la spiritualité de ces deux mondes.
Le Grand Orient Arabe Œcuménique, via le rite judéo-chrétien et musulman, extrêmement original et enrichissant qu’il propose et qui permet de bénéficier d’ approches complémentaires puisées dans les richesses de l’Occident et de l’Orient arabe, du monde arabe et du monde non arabe, est une invite à l’art de partager au-delà des murs étroits des religions singulières.
Et ceci se réalisera sous peu en cette terre de l’Île de la Réunion, qui réunit en son sein pacifiquement diverses communautés humaines.
Si la Franc-Maçonnerie est déjà très présente à l’Ile de la Réunion, notre obédience ne vient pas faire concurrence, elle ne cherche qu’à permettre,à tous ceux et celles qui en ressentent le désir, une approche différente pour créer des moments de sérénité et d’Œcuménisme, qu’on ne trouve nulle part ailleurs et autrement est de se projeter dans un avenir de véritable communion humaine.
Nombreux sont les maçons et maçonnes qui ne se retrouvent pas forcément dans des approches rituéliques traditionnelles qui laissent de côté la richesse de l’ésotérisme musulman,la force des confréries et la subtilité des mystiques musulmanes, ou qui , de confession musulmane, ne sont pas forcément à même de faire bénéficier de leurs richesses propres dans un cadre adapté toutes et celles qui travaillent à leur côté à la gloire du Grand Architecte de l’Univers.
Indéniablement , si tel est notre désir, nous aurons les moyens de nous donner les clés pour dépasser les oppositions qui tenaillent notre époque turbulente pourtant si riches de promesses et de rêves,en nous incitant,pas à pas , à déployer nos trésors spirituels pour établir ainsi un «pont de force» entre Orient et Occident et renforcer les efforts de tant d’illustres prédécesseurs, anonymes ou célèbres.
Puissions-nous ensemble bâtir ainsi les fondations d’un élan pérenne vers un monde plus solidaire, fraternel et équitable puisqu’il est de notre devoir naturel et supérieur d’être celui où celle qui devient la plus haute idée que le Divin créateur se fait de nous.
C’est le souhait et la vision que j’ai de la présence toute proche et concrète du Grand Orient Arabe Œcuménique pour l’océan indien qui prendra son envol de l’île de la Réunion pour atteindre d’autres points d’ancrage en ses alentours
Bruno RAFFI
Grand Maître du GOAO pour l'Océan Indien

 

 

 

 

 

 

 

 

*****************************